samedi, mars 13, 2010

L'écho des morts

Auteur : Johan Theorin
Edition : Albin Michel
Parution : 2010


Quatrième de couverture :
Après L’Heure trouble, salué par la critique internationale, L’Écho des morts explore à nouveau l’atmosphère étrange de l’île d’Oland, où les Westin, une famille de Stockholm, ont décidé de s’installer définitivement. Quelques jours après leur arrivée au coeur de l’hiver, Katrine Westin est retrouvée noyée et son mari sombre dans la dépression. Alors que d’inquiétantes légendes autour de leur vieille demeure refont surface, la jeune policière chargée de l’enquête est vite convaincue qu’il ne s’agit pas d’un accident…
Porté par l’écriture très personnelle de Theorin, un suspense où passé et présent s’entrecroisent dans un climat troublant, aux limites du fantastique.


Mon avis :
J'ai lu ce roman dans le cadre d'un partenariat entre Blog-O-Book et les éditions Albin Michel.

Je vous le dis tout de suite, j'ai beaucoup apprécié cette lecture.
C'est l'atmosphère de ce roman qui m'a vraiment marquée : une atmosphère sombre, mystérieuse, légèrement fantastique, avec des légendes et des secrets que l'on découvre peu à peu.
Nous suivons en alternance les histoires de différents personnages : celle de la famille Westin (Joakim, Katrine et leurs enfants) qui vient de s'installer à Aludden ; celle de Tilda policière ; celle de Gerlof, grand oncle de Tilda, à qui il raconte ses histoires, celle de cambrioleurs qui sévissent à Öland. Nous voyagons aussi dans le temps, avec le journal de la mère de Katrine et les histoires du passé des phares et de la maison.
L'action avance lentement, mais ca ne m'a pas dérangée. Pour moi l'action est au second plan dans ce roman, le plus important est vraiment l'ambiance. Le rythme s'accélère quand on s'approche du dénouement, la tension monte. Le dénouement est bien amené, les différentes histoires se rejoignent.

Les personnages sont attachants. La mort de Katrine est touchante car on a eu le temps de la connaitre et de s'attacher à elle. La souffrance de Joakim à la mort de sa femme, sa dépression, son dénis, sont bouleversants. Il espère toujours que sa femme va revenir, il n'annonce pas sa mort aux enfants.

L'écriture de Johan Theorin est vraiment belle. La façon dont il décrit l'île, la tourmente, Aludden, la psychologie des personnages est vraiment sublime.

Je remercie les éditions Albin Michel et Blog-O-Book pour cette très agréable découverte. Maintenant j'ai très envie de découvrir L'Heure trouble, le précédent roman de Johan Theorin.

6 commentaires:

Mystix a dit…

Ca me plait bien ça tiens.
Critique sympa, je note. Merci!

Laure a dit…

Je l'ai réservé à la bibliothèque et avec ton avis positif j'ai encore plus envie de le lire.

Nathalie a dit…

C'est un livre qui me tente énormément moi aussi, j'aime de plus en plus les polars nordiques... Merci pour ton avis, ce que tu en dis me donne encore plus envie de me le procurer !

pimprenelle a dit…

Comme toi, j'ai passé un excellent moment avec ce roman. Un vrai coup de coeur!

pimprenelle a dit…

Comme toi, j'ai passé un excellent moment avec ce roman. Un vrai coup de coeur!

El Jc a dit…

Un excellent roman que j'ai également beaucoup apprécié. Je verrai dans les mois a venir a me procurer le premier roman de l'auteur.