jeudi, juin 30, 2011

Le Monde de Narnia, tome 2 : Le Lion, la Sorcière Blanche et l'Armoire magique



Auteur : C. S. Lewis

Titre original : The Lion, the Witch and the Wardrobe
Traducteur : Anne-Marie Dalmais

Edition : Gallimard
Parution : 2005
Nombre de pages :  869
ISBN : 2-07-052432-9

Prix : 22 euros




Le Monde de Narnia

Tome 1 : Le Neveu du magicien
Tome 2 : Le Lion, la Sorcière Blanche et l'Armoire magique
Tome 3 : Le Cheval et son écuyer
Tome 4 : Le Prince Caspian
Tome 5 : L'Odyssée du Passeur d'Aurore
Tome 6 : Le Fauteuil d'argent
Tome 7 : La Dernière Bataille

Résumé

Pendant la seconde guerre mondiale, les raids aériens se succèdent sur Londres. Peter, Edmund, Susan et Lucy ont trouvé refuge chez un vieux professeur quelque peu excentrique. Au cours d'une partie de cache-cache, Lucy pénètre dans une armoire. Elle se dissimule parmi les vêtements qui, insensiblement, deviennent les arbres d'une forêt enneigée. C'est ainsi qu'elle découvre l'extraordinaire pays de Narnia, où règne une sorcière aux pouvoirs maléfiques...

Mon avis

Cette année encore une lecture commune de l'intégrale du Monde de Narnia est organisée. L'année dernière je n'avais pas réussi à suivre le rythme, j'espère que cette fois sera la bonne.

Ce deuxième tome est en fait le premier que j'ai lu. J'ai acheté l'intégrale juste après avoir vu le film au cinéma et j'ai commencé par lire Le Lion, la Sorcière blanche et l'Armoire magique. Ensuite, il y a quelques mois, j'ai relu ce tome pour la lecture commune mais je ne l'avais pas commenté.

Lors d'une partie de cache-cache, la petite Lucy découvre un passage vers le monde magique de Narnia. Elle va y entrainer ses frères Edmund et Peter et sa soeur Susan. Comme j'ai commencé par voir le film, je n'ai pas du tout été surprise par l'histoire car le film est fidèle au livre, mais ca ne m'a pas empêchée d'être prise dans l'histoire et de faire un fantastique voyage avec ces quatre enfants.

J'ai adoré le personnage de Lucy, une petite fille adorable, gentille, curieuse. J'aime aussi beaucoup le personnage d'Edmund malgré ses nombreux défauts et celui du grand lion Aslan, créateur de Narnia.

L'écriture est adaptée aux enfants, mais elle reste très agréable à lire. Seules quelques répétitions m'ont légèrement déplu, mais c'est vraiment un détail.

Le seul vrai regret est que les pages se tournent si vite, je serai bien restée plus longtemps avec Lucy et les autres. J'ai hâte de les retrouver dans un autre tome et de façon plus générale de retourner dans le monde merveilleux de Narnia.

D'autres avis
A venir

8 commentaires:

Mylène (Mycoton32) a dit…

J'avais lu les 7 tomes à la suite il y a maintenant quelques temps puisque c'était à la sortie du premier film et j'avais beaucoup aimé!

Frankie a dit…

J'ai bien aimé ce tome 2 qui est finalement effectivement trop court.

Simi a dit…

J'ai adoré Lucy mais aussi adoré détester Edmund !

La phrase qui m'a agacée, celle qui revient régulièrement, celle qui nous rappelle qu'il ne faut pas s'enfermer dans une armoire XD

Luthien a dit…

J'ai aussi beaucoup apprécié les personnages qui sont très attachants.
Par contre, le style de l'auteur m'a ennuyé à de multiples reprises.

TheChouille a dit…

je crois que les répétitions sur la porte de l'armoire auront agacé tout le monde ... en tout cas, c'est vrai que le film est fidèle au livre =) et c'est pas plus mal pour une fois ^^

Comicboy a dit…

J'ai bien aimé ce tome 2 et j'ai hâte de lire le tome 3. Par contre, je crois que je suis le seul que Lucy a gonflé... Suis-je insensible?? lol

iluze a dit…

Je trouve qu'Edmund est plus attachant dans le livre que dans le film où il m'insupportait à tout bout de champ.

Sunflo a dit…

J'espère que tu réussiras à suivre le rythme de cette LC avec nous :)

Effectivement, les répétions peuvent être un peu agaçantes, surtout qu'un tant qu'adultes on lit le livre plus rapidement que les enfants. Ça doit moins frappée si on lit un chapitre par jour. Mais bon, j'ai été ravie de voir que dans le monde même de Narnia il n'y avait pas d'armoire dans laquelle s'enfermer. Comme ça le narrateur pouvait éviter de nous dire qu'il est idiot de...