dimanche, février 28, 2010

Des fleurs pour Algernon


Auteur : Daniel Keyes
Edition : J'ai lu
Parution : 2008

Quatrième de couverture :
Algernon est une souris de laboratoire dont le traitement du Pr Nemur et du Dr Strauss vient de décupler l'intelligence. Enhardis par cette réussite, les deux savants tentent alors, avec l'assistance de la psychologue Alice Kinnian, d'appliquer leur découverte à Charlie Gordon, un simple d'esprit employé dans une boulangerie. C'est bientôt l'extraordinaire éveil de l'intelligence pour le jeune homme. Il découvre un monde dont il avait toujours été exclu, et l'amour qui naît entre Alice et lui achève de le métamorphoser. Mais un jours les facultés supérieures d'Algernon déclinent. Commence alors pour Charlie le drame atroce d'un homme qui, en pleine conscience, se sent retourner à l'état de bête...

Mon avis :
Depuis le début de l'année, il y a eu plusieurs très bien, mais ça fait longtemps qu'il n'y avait pas eu de waouh. Sans hésitations, Des Fleurs pour Algernon mérite un grand waouh. J'avais entendu énormément de bien de ce livre, mais je ne m'attendais pas à quelque chose d'aussi extraordinaire.

Le récit est écrit à la première personne, sous la forme de compte rendu de Charlie Gordon. Nous connaissons donc toutes ses pensées.
La façon d'écrire de Charlie témoigne de son évolution. Au début Charlie s'exprime difficilement, il fait de nombreuses fautes d'orthographe et de syntaxe, il écrit des phrases très courtes. Et progressivement le nombre de fautes diminuera, les phrases seront plus longues mieux construites... Puis finalement son écriture évoluera dans l'autre sens.

Dès le début du roman je me suis attachée à Charlie, ce trentaire qui veut devenir "un télijan", il a très envie d'apprendre, mais il n'en a pas les capacités. C'est pour ca qu'il veut être opéré. Nous observons le comportement de son entourage à travers ses yeux. Il ne se rend pas compte de la façon dont les autres le perçoivent : les scientifiques qui ne le voient que comme un cobaye, ses amis de la boulangerie qui rient de lui...

L'opération va réussi et Charlie va devenir de plus en plus intelligent. Il va se rendre compte de la réalité du monde qui l'entoure. Il va aussi se rappeler des souvenirs d'enfance, certains vraiment terribles, de sa relation avec ses parents, des raisons qui les ont poussé à l'abandonner à un asile L'intelligence va l'éloigner des autres êtres humains, ses amis de la boulangerie, Alice ... ceux qui l'aimaient vont finir par le rejeter.

Dans la dernière partie, Charlie commence à regresser, il sait qu'il va redevenir comme avant, si ce n'est pire. Cette partie est vraiment tragique. Charlie a conscience de ce qui lui arrive et il ne peut pas l'éviter. Mais malgré ca, il continue à penser aux autres, comme le montre la dernière phrase du roman, qui selon moi résume bien qui est vraiment Charlie Gordon.

Cette histoire m'a vraiment bouleversée, j'ai été émue tout le temps. Ca fait longtemps qu'un livre ne m'avait pas fait ressentir autant d'émotions. J'ai commencé à pleurer à la page 210 et je me suis arrêté au moins un quart d'heure après avoir terminé le livre. Ce roman est une merveille que je vous recommande à tous.

"Le Pr Nemur a dit mais dabor pourquoi avez tu anvie daprendre à lire et à écrire. Je lui ai dit pasque toute ma vie jai eu anvi detre un télijen au lieu detre bète et que ma maman m'avez toujour dit d'essaié daprendre comme me dit Miss Kinnian mais cé très dificile et mème quand japrend quelque chose au cours de Miss Kinnian à l'école jan oubli bocou."

8 commentaires:

Nathalie a dit…

Ce livre me tentait depuis un moment, mais là tu m'as convaincue ! Même si j'ai un peu peur de pleurer moi aussi ;)

El Jc a dit…

La petite larme est presque impossible a retenir lorsque l'on découvre ce roman pour la première fois. Une brillante évocation de la différence et un playdoyer des plus intelligent pour accepter l'autre tel qu'il est. A lire absolument.

Frankie a dit…

Un de mes livres préférés ! Si je n'avais pas déjà une PAL gigantesque, je me le relirais bien !

Véro a dit…

Tu confirmes d'autres bonnes critiques lues sur ce livre. J'aime bien quand un livre déclenche de vraies émotions ...

Belledenuit a dit…

Tout comme toi, je suis passée par bon nombre d'émotions pendant ma lecture. La larme à l'oeil est obligatoire quand on se rend compte de tout ce qu'entraîne le procédé mis en place. C'est un livre qui marque et que je conseille maintenant à tout le monde.

Olya a dit…

Un livre tout simplement magnifique, il n'y a pas d'autres mots !

pom' a dit…

je dois absolument le lire cette année

Nicolas a dit…

Ce roman ne m'a pas laissé de grands souvenirs. Le sujet aurait être mieux traité. Une petite déception, donc.